Aller aux champignons : un bonheur simple et gourmand

Chaussures de randonnées aux pieds, on attrape le panier en osier. Dehors, nos poumons se gonflent de l’air frais et humide de l’automne. En ce début d’après-midi, c’est le bon moment pour aller cueillir des champignons.

Rivau

« Cueillez des aujourd’hui les roses de la vie ». L’été est passé, il nous faut adapter ce poème de Ronsard (qui repose d’ailleurs en Touraine, dans le très beau Prieuré de Saint-Cosme.
Ce seront donc des champignons, aussi éphémères que les roses et dont il faut profiter, comme des bons moments. La cueillette des champignons en est un, d’ailleurs, un moment de calme, en pleine forêt, où le bonheur de la balade le dispute à la joie du dénicheur de chanterelles, coulemelles, trompettes de la mort, girolles, morilles, pieds de mouton, pieds bleus et autres cèpes.

Rivau

Avec un rayon de soleil, les belles allées forestières ne demandent qu’à être parcourues, même si pour trouver votre bonheur, vous devrez sans doute vous en écarter pour passer au peigne fin les fougères et le tapis de feuilles qui s’épaissira à mesure que l’automne avancera.
Rendez-vous donc dans les forêts domaniales de Chinon (entre Chinon et Azay-le-Rideau) et Loches (entre Loches et Genillé), ainsi que dans les grandes forêts communales de Preuilly et Larçay. Où exactement ? Les coins à champignons sont des secrets jalousement gardés : à vous d’explorer les lieux. Ce que feront avec joie les enfants, si vous chassez le champignon en tribu. C’est l’avantage de cette saine activité : tout le monde y trouve son plaisir. Un joli moment de transmission, qui se prolongera d’ailleurs en cuisine pour préparer le soir venu une généreuse omelette. Mmm, un régal !

Rivau

La bonne idée

Pour accompagner les novices, l’Office de Tourisme d’Azay-le-Rideau a eu la bonne idée d’imaginer des sorties champignons (les samedis 14 et 21 octobre pour les adultes, et le mercredi 25 octobre pour les enfants). Mieux vaut effectivement s’y connaître :
  • La cueillette n’est autorisée que dans les bois et forêts publiques et le volume de la cueillette ne doit pas excéder 5 litres (en cas de contrôle, les amendes sont d’un montant dissuasif…), voire moins, selon certains arrêtés préfectoraux;
  • Votre cueillette doit porter sur des champignons comestibles, adultes et en bon état (les plus jeunes risquent d’être difficilement identifiables). Par ailleurs, éviter de mélanger différents types de champignons et de les transporter dans un sac en plastique, ce qui pourrait favoriser la production de toxines… d’où le bon vieux panier en osier !

PRATIQUE

Vous aimerez aussi :