Chef(s), cuisines d’émotions.

En Touraine, une génération de chefs cultive avec passion l’art de la cuisine des produits vrais. Avec ces grands enfants tombés avec bonheur dans la marmite, l’assiette est toujours une émotion qui vient du cœur.

Marie, Yoann, Hervé, Frédéric… la Touraine peut aujourd’hui compter sur une génération exceptionnelle de chefs. Avec les produits du « Jardin de la France » et beaucoup de générosité, ils nous mitonnent une cuisine réjouissante, celle qui fait saucer son assiette avec un morceau de pain et attendre avec une impatience, non-feinte, le plat suivant.
Si le plaisir du client gourmand est assez facile à saisir, qu’en est-il du leur ? Quels petits bonheurs se cachent dans le dressage harmonieux d’une assiette ? Dans la cuisson délicate d’un filet de mulet de Loire, ou dans une chantilly à la menthe réjouissante, doucement déposée sur des fraises et un morceau de meringue ?
Régulièrement, la rubrique CHEF(S) offrira de trouver la réponse en poussant la porte des cuisines de quelques-unes des plus belles tables de Touraine en y jetant un œil curieux.

Vincent Simon

Restaurant « Vincent, cuisinier de campagne », à Bourgueil

Voilà une adresse originale ! Originaire de Liège, Vincent Simon a quitté sa vie de chef en Belgique pour venir ouvrir une table pas comme les autres en Touraine, au cœur du « jardin de la France » et des vignes de l’AOC Bourgueil. Avec son épouse Olivia, ils accueillent 10 à 12 convives maximum par service et proposent une carte exclusivement constituée de produits frais. Ceux-ci sont issus du potager et de la basse-cour (volailles, lapins) ou dénichés chez des producteurs des alentours. Nouveauté 2017, « L’Enclos des Poules », une cuvée de copains (AOC Bourgueil) produite avec le vigneron Philippe Boucard.

Vincent Sableaux

Restaurant « Le QG », à Tours

C’est l’une des adresses récemment nées à Tours pour notre plus grand bonheur ! Aux côtés de Thierry Pradeilles, véritable dénicheur de pépites qui se fait fort de nous trouver les meilleurs produits (Canards fermiers, maquereaux de ligne ou mulets de Loire, fromages du coin…) chez des producteurs « dans l’esprit », le chef Vincent Sableaux présente un CV étincelant avec une formation effectuée notamment chez les étoilés Rollinger et Coutanceau. De ses mains expertes et passionnées sort un menu unique de produits frais comme la rosée (deux entrées, deux plats, deux desserts), totalement réécrit chaque jour.

Sébastien Leroy

Restaurant « L’Orangerie », Château de Chenonceau, à Chenonceaux.

Réputé pour la magnificence de son architecture, le château de Chenonceau sait également séduire les gourmets ! Lové au cœur du domaine, dans les anciennes dépendances, son restaurant gastronomique « L’Orangerie » nous dévoile, d’avril à fin octobre, des menus des plus alléchants. Au côté du chef Christophe Canati, le chef-pâtissier Sébastien Leroy (passé notamment durant sa formation chez Pierre Hermé, s’il vous plait) signe une remarquable carte de desserts (pour le déjeuner) et de gourmandises sucrées, à savourer tous les jours au salon de thé de mars à novembre.  Un régal pour les papilles, mais aussi un plaisir pour les yeux tant les assiettes sont superbes.

PRATIQUE

Vous aimerez aussi :