Escapades bachiques

Plop ! A chaque bouteille débouchée, je rapproche mon nez du bouchon, puis du goulot. Sans doute par mimétisme vis-à-vis-des sommeliers. Surtout, j’ai hâte de respirer les premiers effluves et ainsi de ne rien perdre de ce que la bouteille a à donner.

Les préliminaires se prolongent le nez dans le verre : oxygéné, le vin s’ouvre. On commence franchement à faire connaissance. D’où vient-il ? Que raconte-t-il ? Peut-être va-t-il me rappeler les 3 ou 4 jours passés dans les vignobles du Val de Loire, et les souvenirs de quelques bonnes adresses ?
Celle de Pierre Sourdais en est une. S’il concentre aujourd’hui toute son énergie dans la conduite méticuleuse de ses ceps de cabernet franc, propres à l’AOC chinon, c’est qu’il a terminé la grande œuvre de sa vie : une cave de 283 mètres de long prenant la forme d’un P et d’un S imbriqués, patiemment creusée durant 30 années. Une œuvre en sous-sol !

Toujours en terres chinonaises, l’escape game œnologique du domaine Pierre et Bertrand Couly marque les esprits, d’autant qu’il n’est pas aisé de percer le secret de la dive bouteille en une petite heure : un sacré défi à relever, pour les néophytes du vin comme pour les initiés.

Bourgueil n’est pas très loin. C’est ici que l’on retrouve Thomas Pichet et son domaine du Petit Bondieu, élu vigneron de l’année 2017 pour l’ensemble du Val de Loire, par le guide Hachette. Une référence, à l’instar de beaucoup d’autres dans le secteur, qui ouvrent grand la porte de leur exploitation viticole, tel le domaine de la Jarnoterie, à Saint-Nicolas-de-Bourgueil.
Et puis, ne négligeons pas les jolis blancs de Loire. Deux grandes écoles en la matière : celle du cépage chenin, que l’on découvre lors d’une visite très complète de la cave de vouvray ou chez un vigneron indépendant, à l’instar du domaine Alain Robert ou du domaine de la Croix Mélier (AOC Montlouis-sur-Loire). Autre cépage, autre plaisir, et autre parfum : celui du sauvignon, marqué par un nez d’agrume. Cette bouffée d’exotisme, on la respire allègrement dans les caves du père Auguste.

Quelques hébergements oenotouristiques

Vous aimerez aussi :